Sylvie Garraud

Photo de l’œuvre

boite Sylvie Garraud Cube

Boites, livres et constructions

Nom

Sylvie Garraud, plasticienne

Année(s) de résidence au Cube

2015

Repères biographiques

Après des études à Beaune puis à Valence dans les années 80, Sylvie Garraud s’est engagée dans une double vie entre pédagogie et création. Elle a commencé dès les années 90 à intervenir dans différents contextes pour des ateliers enfants. Son travail artistique se développe alors à partir de l’héritage de la peinture abstraite et investit l’espace tridimensionnel en relation à la couleur.
Elle rencontre aussi l’association Les Trois Ourses autour des livres pour enfants (invitation au SAGA, Paris en 1998). Dans les années 2000, son travail artistique prend d'autres orientations avec des expériences utilisant le procédé photographique et questionnant l'apparition de l'image.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

site : http://sylvie-garraud.rhcloud.com

L’intention

En 1990, à l'occasion d'un échange avec un collectif d'artistes Sylvie Garraud a été amenée à explorer les possibilités d'un objet articulé et évolutif.
« A travers ses multiples variations (livres, boîtes, cartons pliés), cet objet s'adresse tant à un public d'enfants qu’à un public d'adultes, avec toujours en arrière-plan un esprit de jeu et une référence à l'histoire de la peinture abstraite. Les premières boîtes contenaient potentiellement le principe du livre, de l'architecture, de la sculpture, du jeu d'enfant. Les objets actuels témoignent d'un chantier permanent, des invitations à interpréter et à «trans-former»: passer d'une forme à l'autre et passer d'un sens à l'autre de la même forme par la manipulation de l'utilisateur mais aussi à travers les modifications de la taille, du matériau, de la découpe ».

La création

Par la mise en contact avec des entreprises, par exemple du façonnage du carton, la résidence donnera la possibilité de concrétiser le travail en cours depuis de nombreuses années vers une nouvelle étape, pour des formes plus abouties, moins fragiles dans la manipulation, plus aptes à être diffusées. L’artiste envisage aussi une version couleur, avec une impression monochrome sur une des faces de chaque module afin d'en distinguer un recto et un verso, un paramètre important dans l'exploration de la forme en trois dimensions et aussi une proposition visuelle qui intégrerait la couleur dans l'espace
La résidence sera également l’occasion d’échanges sous des formes multiples avec le public utilisateur de la création, acte déterminant de la démarche de Sylvie Garraud. Les prototypes des modules pourront en effet par exemple être simultanément proposés à des écoles partenaires pour en explorer les possibles avec des groupes d'enfants, avec l’accompagnement de l’artiste et avec des périodes d'autonomie des enseignants.

La restitution

(2016)

Les ateliers

Les ateliers de sensibilisation au processus de création par l'exploration de formes dans l'espace ont été réalisés dans les Ecoles de Réauville et Roussas pour des classes de CE1/CE2 et de CM1/CM2.A Roussas, il s’agissait de jouer avec les formes, explorer, puis de se donner un sens, une intention à partir de laquelle travailler.
L’artiste Sylvie Garraud a proposé un certain nombre de formes géométriques à assembler comme un jeu de construction, selon une logique de charnières (ou de plis). Les enfants ont donné très vite à ces gestes un sens proche de l'architecture.
Ensuite, ils ont manipulé des petits et grands modules conçus pour la résidence, explorant ainsi de manière physique les changements d'échelle. Ces formes sont rapidement devenues des objets et des aires de jeu transformables, évolutives selon des propositions d'atelier en classe ou librement lors du temps périscolaire.
Au cours de ce parcours, nous avons porté une attention particulière à la nature des matériaux et notamment ici le carton (types, structures, utilité).
Une présentation a été faite aux parents en fin de journée après le temps périscolaire.« A Réauville, nous nous sommes demandés comment « habiter » ces sculptures ou ces architectures ainsi créées. Le dessin a été un moyen pour continuer en se racontant des histoires et en pensant toujours dans l'espace (les jeux du recto/verso, dedans/dehors, etc...) en découpant, pliant, et collant. Pour réaliser ce travail, chaque enfant a reçu un module fabriqué spécifiquement pour l'occasion.
Ceux-ci ouvrant à plusieurs sens possibles, nous avons exploré également la possibilité du livre « en pli », sa géométrie, et les modes de structuration de l'image à l'intérieur de celle-ci». Une synthèse du travail a pu se faire le 27 juin lors d'une journée consacrée en lien avec les autres classes travaillant avec Lynn Pook.
(voir L’actualité des ateliers)

La diffusion

(2016)

Les partenaires en cours de contact 

Travaux récents

Dernières expositions

2014

  • A Travers Champs, avec Ena Lindenbaur et Caroline Sagot-Duvauroux, espace Ducros, association Les enfants du facteur, Grignan
  • Enregistrements photographiques, Maison de l'image, Aubenas

2013

  • Enregistrements photographiques, espace Aragon, Villard-Bonnot
  • Archives actives, exposition collective, galerie Angle, St Paul-Trois-Châteaux

2012

  • exposition hors les murs, centre d'art les Pénitents Noirs, Aubagne
  • L'expérience de la chambre obscure, Chapelle des Roberts, St Julien en St Alban, Ardèche
  • festival L'art et la matière, Prieuré de Charrière, Drôme

2011

  • Etape nomade, association Tadlachance, Cuges-lès-Pins
  • festival L'art des corps, Lagorce
  • Territoire(s) brut(s), exposition collective galerie du théâtre de Privas

Dernieres publications

  • 2014 - A travers champs, Livre d'artiste avec Ena Lindenbaur et Caroline Sagot-Duvauroux
  • 2012 - Prieuré de Charrière, livre d'artiste
  • 2010 - Arts visuels & danse, collection Arts visuels&... éditions Scéren, CRDP de Poitier

Documentaires video

  • 2011- Cosmogonie, vidéo de Laure Baudoin, 60min - Carte-mondes, vidéo de Didier Petit, 15 min

Collections publiques

  • Observatoire de Paris (série 2010), bibliothèque d'Annonay, lycée du Valentin Bourg-lès-Valence

Activités pedagogiques

Enseignante pour les ateliers tous publics enfants à l'ESAD.G.V (Ecole supérieure d'art et de Design), à Valence – Mise en place depuis 2011 à l'ESAD d'un événement (Aire de jeu) associant stages et exposition participative réalisée par des groupes d'enfants pour d'autres enfants.
Interventions dans le cadre de projets artistiques et des pratiques d'atelier (enfants, d'adolescents et d'adultes) dans différents contextes (milieu scolaire, hospitalier, social, de loisirs, etc.)

logo-twitterbande logos bas MdT 2017 logo-facebook