2021 - Linda Sanchez et Baptiste Croze

Biographie

Vivant et travaillant à Marseille, les deux artistes collaborent depuis plusieurs années autour de gestes de sculpture, de dessins, d’images et de vidéos. Leur travaux se recoupent autour des notions de lignes et d’ossature, de territoire et de regard sur le paysage, de trame et de motif, de la géographie et de l’in-situ, du geste et de l’outil…

L’un a une approche plus phénoménologique, de proche en proche, sur les notions de surfaces et d’ interfaces, tandis que l’autre avance par ensemble de détails, par composition, et met en lien des systèmes de valeurs et d’appartenances. Les deux ont en commun les notions de mouvement, de mesure, de pluralité de points de vue et de dimensions variables.

Expositions

Leur travail fut montré lors de plusieurs expositions depuis 2017 :

- notamment « les écarts serrés » à la galerie Papillon à Paris en 2018,
- « Ce qui s’étend jusqu’au bord » au centre culturel Una Volta à Bastia en 2019, « les aléas » à la Chapelle des Jésuites à Nîmes en 2020
- et « à terre » à la Station à Nice en 2021.

L’œuvre « les sourdines » fait l’objet d’une acquisition CNAP en 2019, et d’une publication dans la revue The Drawer Vol.15.

Autres productions

En parallèle, ils écrivent et coordonnent ensemble plusieurs projets pédagogiques qui prennent la forme de collaborations scientifiques et artistiques. Notamment le projet « Réemploi, comment la ville réfléchit à ses origines » à Lyon en 2015 (Musée des moulages/ Maison de l’Orient et de la Méditerranée / Service archéologique de la ville de Lyon/ Ecoles d’arts de Lyon, Annecy, Grenoble). Plus récemment, ils ont mis en place le projet « roulé boulé », une itinérance collective sur le contour du littoral méditerranéen, à la recherche et collecte de balles, ballons et boules rejetées par la mer Méditerranée. Un projet associant des marches, des rencontres, des récits et des expositions.