Bernard Pourrière

Bernard Pourrière

  • du 15 juin au 24 juin 2018

    Bernard Pourrière - restitution d'une résidence au Cube

    en coopération avec la CCADP et Angle art contemporain

    Pourrière performance

    “C’est à la suite d’une résidence artistique au Cube à Valaurie, que se met en place un travail sonore et chorégraphique autour du projet “les 3 huit”.

    Chaque résidence donne lieu à une proposition artistique qui tient compte des spécificités du territoire. Le potentiel très riche qui entoure Valaurie au niveau des entreprises diverses m’a donné la possibilité de créer des partenariats avec plusieurs d’entre elles, dans l’idée d’échanges et de collaborations.

    C’est autour des gestes du travail, et des connivences entre l’homme et la machine que se développe le projet autour de la performance “les 3 huit”. Observer ce monde dans sa routine quotidienne, pour en tirer une matière gestuelle et sonore, pour en tirer quelque chose qui soit créatif, qui devienne autre chose, qui suggère un autre imaginaire, un autre regard sur ces lieux de vie et sur nous-mêmes. Le quotidien devient un champ d’expérience et d’enrichissement, qui peut être utilisé comme base de travail pour le transformer, le bousculer.

    Après avoir archivé un certain nombre de sons et de gestes qui se répètent au fil des jours dans ces espaces de travail, il s’agit de redécouvrir ces instants pour en faire autre chose, en proposer d’autres espaces-temps, de nouvelles façons de se mouvoir dans l’espace. Ce projet demande d’être à l’écoute de ces lieux parcourus en relation avec le monde du travail, des gestes des ouvriers, du contexte visuel et sonore, de s’imprégner de l’atmosphère. C’est à partir de ces repérages sur le terrain, dans l’idée de transfigurer le banal, de prélever dans l’instant quelque chose du réel, que se réalisent ces compositions sonores et gestuelles. L’être humain est au centre de ces performances dans cette confrontation non seulement au monde du travail, mais aussi à celui de la robotisation qui met en perspective un avenir incertain. Suite à ces réflexions deux performances, deux vidéos, et des partitions graphiques ont été créées autour des gestes et des sons à l’usine.”

    texte de Bernard Pourrière

    Pas de vernissage à l'occasion de cette exposition-restitution de la résidence faite en coopération avec la CCADP et Angle art contemporain, mais deux performances "'en finissage" le samedi 23 juin.

    Performances :

    Bruits et Langages : performance avec Colette Colomb musicienne (les sons de l’usine), samedi 23 juin à 18h30 à la Maison de la tour - Valaurie

    Les 3 huit : perfomance chorégraphique et sonore avec Colette Colomb, musicienne, et Astrid Giorgetta, chorégraphe, et danseuse, samedi 23 juin à 21h au Val des Nymphes -La Garde Adhémar

    Attention, nombre de places limité au Val des Nymphes, Réservation obligatoire au 04 75 96 01 29 ou par email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    pour en savoir plus 

     

  • Résidence 2017/2018, Bernard Pourrière

    Installation sonore, vidéo, performance

    Le corps est devenu un lieu d’interrogation, dans une quête de la connaissance de soi. L’attention au corps est devenue un outil essentiel de l’exploration des mondes à la fois psychiques et physiques des individus.
    Le projet proposé est un travail « in situ », prenant en compte le potentiel et les partenariats que suggèrent le territoire, les nombreuses entreprises visitées ont guidé mon choix. Toujours dans l’idée de questionner le corps dans ses gestes et ses mouvements, j’ai choisi de travailler sur les gestes du travail à l’usine, et de la confrontation de l’homme et de la machine. A l’heure où la robotique envahissante se positionne dans tous les secteurs, le corps va t’il se transformer, voir devenir hybride pour s’adapter aux conditions de travail ?

    En savoir plus sur Bernard Pourrière
  • Nom 

    Bernard Pourrière

    Photos d’œuvres

    B Pourriere 3

    "Ligne n°1" 2105  -  "L'Homme qui saute" 2016

    Années de Résidence 

    2017/2018

    Repères biographiques 

    bernardpourriere.com/bio.html 

    Intention

    Le projet que je propose questionne le corps dans ses gestes et ses mouvements dans notre environnement quotidien, principalement dans des lieux de travail : entreprise, usine. Chaque résidence donne lieu à un travail « In Situ » qui tient compte des spécificités du territoire. Observer ce monde du travail dans sa routine quotidienne, pour en tirer une matière gestuelle et sonore, pour en tirer quelque chose qui soit créatif, qui devienne autre chose, qui suggère un autre imaginaire, un autre regard sur ces lieux de vie et sur nous même.

    Création (actuellement)

    • une performance chorégraphique avec Virginie Quigneaux et Colette Colomb prévue début juin au val des Nymphes (travail vidéo, son et chorégraphique)
    • une performance sonore avec Colette Colomb à la maison de la tour début juin

    Ateliers

    réalisation d'une performance chorégraphique avec plusieurs participants autour des gestes du quotidien en mai-juin 2017.
    Chorégraphie et mise en scène Virginie Quigneaux et Bernard Pourrière, création sonore Bernard Pourrière

    B Pourriere 1

    "Let's Dance" - 2016

    Restitution 

    début juin 2018

    Diffusion

    Partenaires ORFEAL , NORVAC

    Travaux récents (expo, performances)

    bernardpourriere.com/

    documentsdartistes.org/pourriere

logo-twitter bande logos bas MdT 01 bande logos bas MdT 02 bande logos bas MdT 03 bande logos bas MdT 04 bande logos bas MdT 05 logo-facebook