PetraH

PetraH

  • 2016 - 2017 PetraH

    2016 – 2017  PetraH, association de deux artistes plasticiens numériques :

    Petra van der Meijden et Hans Pronk

    Avec leurs projets ils explorent le monde numérique en particulier la façon dont le numérique change l'interaction entre les gens, la nature et la société.
    La nature est un thème principal dans leur œuvre. Plutôt que de perte et de disparition, ils aimeront parler de la vitalité et de la résilience de la nature. Son ressort incroyable transparaît dans de multiples petits éléments qui nous entourent.« Fossiles numériques » est le thème de leur résidence.
    Pour éviter qu’il ne reste que des emballages comme traces de notre époque, les artistes proposent de créer des fossiles, mémoires/souvenirs des gens du territoire de la Drôme du sud, à l’intention des générations futures. Ces fossiles seront conçus à partir des technologies numériques et sauvegardés  dans le monde digital. Choisis par la population, adultes et enfants, ils constitueront grâce à l’intervention des artistes ; une œuvre à part entière.

  • 2017 Détours les 13, 14 et 15 octobre

    Détours les 13, 14 et 15 octobre 2017

    Detours parcours à la découverte d'oeuvres numériques

    à l'initiative de la Coopération des Centres d'Art du Sud Drôme

    Detour affiche car 2

    A découvrir ici : http://www.detournumerique.com/
  • 2017 PetraH du 8 septembre au 1er novembre

    Du 8 septembre au 1er novembre 2017 - Prolongation jusqu'au Dimanche 5 novembre

    PetraH

    d’ICI DEMAIN

    8 PetraH PAPAVER QUOQUEVERSUSPetrah est la signature de deux artistes plasticiens néerlandais : Petra van der Meijden et Hans Pronk installés en Bourgogne depuis 2011, accueillis en résidence au Cube à Valaurie en 2017, dans le cadre de la réflexion conduite par la Maison de la Tour sur l'appropriation culturelle du numérique.
    Leur pratique artistique est à la croisée des possibilités offertes par le numérique et de l'observation fine et sensible de la nature. Il en résulte un univers merveilleux donné à voir mais également une démarche partagée avec les gens du territoire lors de la résidence.

    D'ici demain… La nature numérique de Petrah

    Depuis plusieurs années, le travail de Petrah interroge son environnement naturel. Est-ce le fait de s'être installé en pleine campagne icaunaise, dans une maison ouverte sur le paysage ? Les œuvres du duo d'artistes sont faites de petits éléments captés dans leur environnement et revisités ou interprétés, mélangés, superposés ou détournés avec les moyens infinis du numérique. Ordinateur, imprimante 3D, image 3D, vidéo, réalité augmentée … tout est mis au service de leur vision à la fois généreuse, ludique et poétique de notre univers. Sans tabou ni hiérarchie artificielle, ils nous font ressentir et aimer ce que nous ne voyons pas ou plus autour de nous. La fragilité d'une fleur fanée, un reflet sur une vitre, le corps d'un oiseau sur le sol, les chatons d'un saule, un champ de tournesols… des petites choses si communes dont Petrah nous rappelle toute la magie.

    D'ici demain…« FoSSILES NUMERIQUES » ou Les gens et les choses d'ici, pour les générations de demain.

    5 PetraH ici demain detail"Quelles traces de notre passage voulons-nous laisser aux générations futures ?"  a été la question soumise aux habitants du territoire Valaurie/Roussas.
    A notre époque, l'activité humaine est telle que la planète en conservera forcément trace : c'est l'Anthropocène. Pour éviter qu’il ne reste que des emballages plastiques ou « Plasticines »,  comme marqueurs de notre époque, les artistes ont proposé aux habitants du territoire de créer ensemble et fabriquer des souvenirs adressés aux générations futures.
    Conçus à partir des technologies numériques, et sauvegardés  dans le monde digital, ces souvenirs, images, histoires, objets associés, constituent « des fossiles numériques ».
    Choisis par la population, adultes et enfants, et enrichis de l’intervention des artistes, ils sont aussi une œuvre à part entière, en même temps qu’une représentation authentique du territoire.

    Vernissage le vendredi 8 septembre à 18h30. Du 8 septembre au 1er novembre 2017, du mercredi au dimanche de 14h00 à 18h00.
    Démarche, technologies engagées, « fossiles » sont à découvrir en détail sur www.fossilesnumeriques.fr - Plus d’information sur Petrah : www.petrah.fr
  • PetraH

    PetraH : un couple d’artistes plasticiens numériques

    Photos œuvres

    Années de Résidence

    2016-2017

    Repères biographiques

    Petra (van der Meijden, 1960) a étudié à l'école nationale supérieure des Beaux-Arts à La Haye, Les Pays-Bas, diplômée (cum Laude) en 1987. Elle est aussi professeur certifié Beaux-Arts (second degré). (lien vers petravandermeijden.com)
    Elle a exposé ensuite régulièrement aux Pays-Bas et en France ses sculptures, installations, photos et collages. Elle travaille en collaboration avec Hans Pronk (lien vers www.pvdm.org). Depuis 2014 Petra et Hans  vivent et travaillent à Avigny, hameau de Mailly-la-Ville en Bourgogne, en France. Leur association « artistique » prend le nom de PetraH en 2017.

    Intention

    PetraH réalise des œuvres inspirées de l'état de précarité de la nature, et de son incroyable résilience. L’ordinateur est l'outil principal des artistes depuis 1996, dans toutes ses possibilités. Image numérique, vidéo, impression 3D dans la réalisation des objets à assembler, réalité augmentée, sont à la base de leur création (cf. illustrations ci-jointes).

    Le thème de  résidence s’appuie sur une réflexion à partager avec le territoire et ses habitants.
    Selon la chronologie géologique de notre planète Terre, nous vivons à l’époque de l’Anthropocène, qui a débuté à la fin du 19ème siècle avec la révolution industrielle. A notre époque, l'activité humaine a une telle influence sur l'environnement, le climat et l'écologie de la planète qu'elle laissera une signature à long terme dans ses strates. Nous, habitants de la Terre, devons prendre conscience de la temporalité profonde de notre planète. Pas seulement du temps de notre époque, mais aussi de celui qui a précédé et succèdera à l’humanité.

    Les matières plastiques, ou « Plasticines », sont particulièrement considérées comme des marqueurs clés de l’Anthropocène. Nous produisons actuellement environ 100m tonnes de plastique à l'échelle mondiale chaque année. Parce que les plastiques sont inertes et difficiles à dégrader, une partie de cette matière plastique fera son chemin jusque dans les strates du sol de la planète.

    Par conséquent, parmi les futurs fossiles de l’Anthropocène, on pourra non seulement trouver les traces de la mégafaune et du nanoplancton, mais aussi des bouteilles de shampooing et des bouchons de déodorants. Les couches qui les contiennent, sont précisément datables en référence aux archives des produits.

    Pour éviter qu’il ne reste que des emballages comme traces de notre époque, les artistes proposent de créer des fossiles « numériques », mémoires/souvenirs des gens du territoire de la Drôme du sud, pour les sauvegarder à l’intention des générations futures.Création : Fossiles numériques

    Ces fossiles seront conçus à partir des technologies numériques et sauvegardés  dans le monde digital. Choisis par la population, adultes et enfants, ils constitueront grâce à l’intervention des artistes une œuvre à part entière.AteliersLes participants, enfants ou adultes,  sont invités par PetraH à dire ce qui, à leurs yeux, est assez important dans leur vie et/ou leur environnement pour mériter d'être montré aux générations futures Images, histoires associées, objets et silhouettes scannés, sont interprétés en réalité virtuelle, devenant ainsi de véritables "fossiles" numériques lancés dans l'orbite digitale, adressés aux générations à venir.

    Démarche, technologies engagées, « fossiles » sont à découvrir en détail sur www.fossilesnumeriques.fr

    Avec le groupe scolaire Valrousse, les écoles de Réauville et de Montjoyer, de la grande section de maternelle aux CM www.fossilesnumeriques.fr/projet-ecoles/

    PetraH atelier maternelle valroussePetraH atelier video reauvillePetraH atelier video montjoyer

    A travers ce projet, les enfants ont pris prendre conscience de ce qui est vraiment important pour eux. Puis de leur place dans le temps, et de la trace qu'ils peuvent laisser aux générations futures. Enfin, la création de cette réalité virtuelle à partir de leurs mots et de leurs images met en valeur leur point de vue unique. Ils apprennent aussi que la réalité virtuelle n’est pas qu'un gadget, mais qu'il peut être un outil puissant. Ils deviendront plus conscients qu’ils peuvent être manipulés par cette réalité virtuelle (éducation aux médias). C’est pourquoi un travail sur les masques précédera les ateliers, permettant à chaque enfant de se créer son «visage numérique »

    Avec le Collège Jean Perrin à Saint Paul Trois Châteaux, classe de 5ème

    Les élèves créent un environnement préféré en collage avec Photoshop. Puis élèves sont enregistrés avec leur objet préféré à montrer aux générations futures avec un scanner 3d. Enfin, ils posent leur propre image en 3D (monde 3D en Sketchfab), avec leur histoire, dans cet environnement préféré et sont mis en orbite digitale.
    www.fossilesnumeriques.fr/projet-college (bouton galerie d’image)

    Avec des habitants du territoire : Valaurie et communes proches www.fossilesnumeriques.fr/projet-valaurie.

    Chaque participant devra, comme les enfants, choisir un objet qui, à ses yeux, représente son « fossile » du futur. Munie de son objet, chaque personne  sera  « scannée » en 3D en vue d’obtenir sa statuette par l’utilisation d’une imprimante 3D.  Un texte sera associé à ce personnage.

    Restitution

    Du 8 septembre au 1er novembre 2017 une exposition se tiendra à la Maison de la Tour dans le cadre de la manifestation « DETOURS 2017 », déambulation sur le territoire à la découverte d’œuvres numériques organisée par la Coopération des Centres d’Art Contemporain de Drôme provençale »

    A découvrir également pendant les Journées Européennes du Patrimoine 16 et 17 septembre  dont le thème  est « Jeunesse et Patrimoine ». Un événement, au cours des Journées Européennes du Patrimoine, consistera à « enfouir » les statuettes d’aujourd’hui, fossiles de demain. Un lieu définitif est en cours de recherche.

    Partenaires

    Groupe NOVARC Malataverne (Drôme)

    Travaux récents/ Expositions

    • Centre régional d'Art Contemporain, Château de Tremblay, Fontenoy (89320 -  Nature profane- 2 juillet 31 octobre (2017)
    • Chapelle d’Avigny Mailly-la-Ville, France – Avigny, France – Please, do not feed the birds (2016)
    • Espace Mouv'Art, Auxerre, France – Mois de la photo (2016)
    • Espace Mouv'Art, Auxerre, France – Faites chauffer la colle !!! (2016)
    • Chapelle d’Avigny, Mailly-la-Ville, France – Avigny, France (2015)
    • Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris, France – WCCV (2015)*
    • La Scène Faramine, Précy-le Moult, Pierre-Perthuis, France – l'Art est dans le Pré (2015)
    • Gallery de la Cure, Vermenton, France – (2015)
    • Chapelle d’Avigny, Mailly-la-Ville, France – <en-détail> Avigny (2014)
    • Centre Régional d’Art Contemporain, Fontenoye, France – WCCV (2014)*
    • Carré d’Art, Nîmes, France – WCCV (2013)* de Kabinetten van de Vleeshal, Middelburg, the Netherlands – WCCV (2013)*
    • Jeu de Paume, Paris, France – WCCV (2013)*
    • Gasometer, Oberhausen Germany – WCCV (2013)*
    • Stedelijk Museum, Amsterdam – WCCV (2013)*
    • Joods Historisch Museum, Amsterdam, the Netherlands – WCCV (2012)*
    • Les Abattoirs, Avallon, France – WCCV (2012)*
    • Palais de Tokyo, Paris, France, – WCCV (2012)*
    • Beaufort04 @ Mu.ZEE, Oostende, Belgium – WCCV (2012)*
    • dOCUMENTA (13), Kassel, Germany – WCCV (2012)*
    • Centre d’art de l’Yonne, Tanlay, France – WCCV (2012)*
    • CBKU, Utrecht, The Netherlands – WCCV (2012)*
    • S.M.A.K., Gent, Belgium – WCCV (2012)
logo-twitterbande logos bas MdT 2017 logo-facebook